Quels sont les coûts du rachat de crédit ?


Rachat crédit

Le rachat de crédit quel que soit la nature de ce dernier se voit comme une alternative proposée par les banques ou les organismes de prêt en vue de préserver leur clientèle d'un surendettement ou de leur faire bénéficier de taux plus avantageux que ceux obtenus initialement. Il comporte plusieurs avantages pour l'emprunteur, mais sa demande occasionne également plusieurs frais divers.

L'IRA, une pénalité pour les crédits immo et à la consommation

Une fois les démarches du rachat engagées, l'IRA va de pair avec toutes les opérations. Cette pénalité est due au remboursement anticipé du crédit en cours. Pour un projet immobilier, elle est inférieure à 3% de la somme à rembourser, ce qui est équivalent à la somme des intérêts des avoirs remboursés sur un délai maximal de six mois. Pour un crédit à la consommation en revanche, l'indemnité de remboursement anticipé change de 0,5 à 1% selon la durée du remboursement restant.

Les frais de dossier ou de courtage selon le choix du demandeur

La seule différence entre les frais de dossier d'un rachat et des autres opérations bancaires est qu'il ne paie que dans le cas où la demande de rachat est favorable. Selon l'établissement, le taux varie de 1 à 7 % de la somme rachetée. Pour ceux qui passent par un courtier, les frais de courtage peuvent aller de 1 jusqu'à 5 % du rachat.

Les frais d'hypothèques ou des tiers

Dans la mesure où le rachat concerne un crédit immobilier, les frais hypothécaires sont obligatoires. Ce dû rassemble les honoraires du notaire, la taxe à s'acquitter auprès des structures en charge du domaine foncière et les frais d'hypothèque de 5%. En l'absence de bien immobilier ou dans le cas d'un crédit à la consommation, on parle de frais de caution. Ce dernier n'est facturé qu'auprès des sociétés dédiées à cette fonction. Enfin, étant une demande de crédit, le rachat implique une souscription à une assurance. Cette opération soulève également des frais.

ch be lu ca